Emballages écologiques : quels enjeux pour les entreprises ?

L’emballage respectueux de l’environnement : une tendance à adopter

Si les boîtes, barquettes et sachets plastiques sont encore largement utilisés pour emballer des produits alimentaires, des vêtements, des appareils électroniques, etc., on sait aujourd’hui sans aucun doute qu’ils sont nocifs pour l’environnement.

Fort heureusement, de nombreuses marques décident de limiter leur impact en faisant le choix d’emballages plus durables. Et malgré quelques freins encore persistants, cela présente de réels avantages. Focus sur la définition d’un emballage responsable, sur ses atouts et sur la manière de faire une transition vers le packaging écologique !

Emballages responsables : de quoi parle-t-on ?

On ne peut parler indistinctement de tous les emballages écologiques, car il en existe en réalité plusieurs types. Un packaging peut en effet être jugé meilleur pour l’environnement parce qu’il est recyclable, parce qu’il est biodégradable, parce qu’il est minimaliste, etc.

La nature des matériaux

Pour qu’un packaging soit jugé responsable et écologique, il faut d’abord qu’il soit constitué de matériaux qui respectent l’environnement. On parle donc de matériaux naturels, qui n’entraînent pas une surexploitation des ressources, comme c’est le cas du carton et du papier kraft, surtout si le bois est issu de forêts gérées durablement. Mais, il existe aussi bien d’autres matières innovantes pour créer des emballages plus responsables, comme l’amidon de maïs, le coton, le bois de bambou, la pulpe de canne à sucre, etc. 

Pour limiter au maximum de piocher dans les ressources naturelles, il est important qu’un emballage soit composé de matériaux recyclés, entièrement ou au moins partiellement, et qu’il soit recyclable. C’est pourquoi les barquettes alimentaires en aluminium ou les verres en carton se révèlent bien plus écologiques que des contenants en plastique. 

On trouve même des emballages biodégradables, voire compostables et qui ont ainsi une valeur ajoutée même lorsqu’ils arrivent au statut de déchets.

Enfin, il est bon de noter qu’un emballage écologique peut aussi prendre la forme d’un emballage réutilisable : sacs en tissu, emballages alimentaires à base de cire d’abeille, palettes réutilisables en plastique, pots en verre, etc.

La quantité de matières premières

S’il faut soigner la provenance et la nature des matières utilisées pour confectionner des emballages responsables, il faut également réussir à limiter leur quantité. Qui n’a jamais été surpris, voire outré de recevoir une clé USB dans une pochette kraft A4 ou d’ouvrir un paquet de chips rempli à moitié ? Cela constitue en effet un réel gaspillage, qui est sans aucun doute néfaste pour l’environnement.

Un packaging responsable est donc aussi un emballage dont la taille est adaptée au produit qu’il contient, sans remplissage d’air ou de matières inutilement intégrées.

Le processus de production

Un emballage conçu à partir de matières naturelles recyclées, recyclable et minimaliste peut donc a priori être considéré comme écologique. Mais, il ne faut pas oublier que pour être produits, ces emballages nécessitent de l’énergie (eau, électricité, etc.), et qu’il faut les transporter. L’ensemble du processus de fabrication des emballages doit donc être pris en considération pour en faire des produits responsables, utilisant un minimum de ressources et polluant le moins possible.

Pourquoi opter pour un packaging plus écolo ?

Les emballages traditionnels ont toujours leur place dans bien des secteurs d’activité, mais la tendance est clairement au développement de nouvelles solutions plus écologiques. Mais, quels sont les avantages à se tourner vers ces packagings plus respectueux de l’environnement ?

Agir pour la planète

La première raison qui peut pousser une entreprise à abandonner le plastique pour des alternatives plus écologiques, c’est la volonté d’entrer dans une démarche durable. Il s’agit en effet d’un acte éthique, qui s’inscrit dans la tendance du respect de la nature, de la limitation des déchets, de la sauvegarde de la faune et de la flore, etc. Sans même en attendre de résultats directs, opter pour des emballages plus responsables est donc un engagement qui a du sens.

Faire des économies

Il est vrai que certaines solutions écologiques ont un coût d’achat plus élevé que des emballages plus traditionnels, en plastique par exemple. Pourtant, l’offre s’accroît au fil des années et permet d’obtenir des prix de plus en plus attractifs, surtout lorsque l’on commande en grande quantité.

Par ailleurs, il faut avoir à l’esprit qu’une éco-conception des emballages peut aider à faire des économies. Par exemple, en réduisant la taille et le poids d’un emballage, on peut gagner sur les coûts d’approvisionnement (moins de matières), réduire le stock et économiser sur le transport (puisqu’on mettra plus de produits dans un même camion).

Séduire les consommateurs

Plusieurs études mettent aujourd’hui en avant le souhait des consommateurs d’acheter des produits plus durables, y compris lorsqu’il s’agit d’emballages. Et on le sait, l’avis des consommateurs est indispensable et doit en partie conditionner les pratiques des marques. En communiquant sur l’utilisation d’emballages au design éco-responsable, sur la limitation des emballages plastiques ou sur la réduction des déchets, une entreprise met donc toutes les chances de son côté pour fidéliser sa clientèle et attirer de nouveaux clients.

Comment passer aux emballages écologiques ?

De nos jours, la gamme d’emballages responsables disponible est suffisamment étendue pour que chaque entreprise trouve une alternative aux emballages polluants qu’elle utilise actuellement.

Utiliser des emballages alternatifs

Parfois, il suffit de petits gestes pour entamer une démarche durable. Ainsi, en remplaçant les contenants en plastique par des contenants en papier kraft, en carton ou en bioplastique par exemple, on peut considérablement réduire son impact environnemental, et cela sans créer de grands bouleversements dans les processus productif et logistique des entreprises.

Réaliser des tests 

S’il l’on veut aller plus loin et revoir en profondeur le design de ses emballages, il va falloir compter sur des ingénieurs packaging et procéder à plusieurs tests. En effet, on ne réussit pas toujours du premier coup, et il faut trouver un nouveau packaging qui soit à la fois écologique, résistant, pratique, adapté au produit à emballer et en accord avec la réglementation (notamment dans la restauration, le snacking ou pour le conditionnement de produits alimentaires). Cela peut prendre du temps, mais les résultats sur le moyen ou le long terme seront au rendez-vous.

Étudier la concurrence

Les marques concurrentes représentent également une bonne source d’inspiration pour développer une gamme d’emballages écologiques. Cela permet de se rendre compte de ce qu’il est possible de faire, de ce qui plaît aux consommateurs et de répondre à divers types de questions.

  1. Telle barquette plastique peut-elle être remplacée par un contenant en bambou ?
  2. Le sac en tissu semble-t-il être une bonne option pour emballer tel produit alimentaire ?
  3. Comment telle entreprise a-t-elle réussi à réduire ses déchets d’emballages ?
  4. Existe-t-il une alternative biodégradable à tel type de boîte plastique ?
  5. Etc.

Confier la transition écologique à un expert

Lorsque la tâche semble trop compliquée, il peut être pertinent de se tourner vers un prestataire spécialisé dans l’accompagnement des entreprises. En définissant conjointement les besoins et le budget, le prestataire peut constituer une aide précieuse pour trouver un fournisseur d’emballages écologiques fiable et disponible et pour gérer l’approvisionnement et la négociation des prix.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

French FR Chinese (Simplified) ZH-CN English EN Portuguese PT Spanish ES