Fabriquer en Chine

Comment développer et fabriquer un produit en Chine ?

Faire fabriquer un produit en Chine, c’est la stratégie de nombreuses entreprises, quels que soient leur taille, leur domaine et leur niveau d’exigence. Cela, malgré la réputation mitigée du Made in China, la distance culturelle, et la perspective d’un acheminement potentiellement laborieux… 

Sans doute, le jeu en vaut-il la chandelle ! Après tout, la Chine reste – et restera – le point de confluence des bonnes affaires, quoi qu’on en dise !

Quoi qu’il en soit, fabriquer en Chine est un challenge qui mérite une planification méticuleuse et calculée. Cet article ne prétend pas vous fournir un stratagème clé en main. Mais il pourrait vous aider à en tracer les contours. 

L’usine du monde : un choix pertinent, aujourd’hui encore ! 

Depuis son engagement dans un processus de réformes et d’ouverture en 1978, la Chine connaît une ascension économique aussi inédite que spectaculaire. L’équation de son succès semble imparable : la Chine abrite une main-d’œuvre qualifiée bon marché et elle a su développer un écosystème commercial solide, combiné à une réglementation permissive. Le tout, couronné par une politique favorisant les investissements des entreprises étrangères.  

Bref, la Chine est l’usine du monde. 

Pour autant, ce n’est pas votre unique option ! Quitte à délocaliser la production hors UE, pourquoi ne pas envisager un autre pays émergent comme l’Inde, le Bangladesh ou le Vietnam ? Après tout, la main-d’œuvre y est bon marché, et si vous êtes dans le domaine du textile, alors la question est très pertinente.

Dans la course à la compétitivité, les pays d’Asie, mais aussi ceux d’Europe de l’Est, sont bel et bien des alternatives. 

Pour aller plus loin …

Lire notre article : Qui sera la nouvelle usine du monde ?

Toutefois la Chine reste la grande favorite, non seulement parce qu’elle s’adapte en continu aux exigences internationales en termes d’innovation, de respect de l’environnement, et de conditions de travail, mais aussi parce qu’elle est, somme toute, la mieux organisée en termes de logistique. Un avantage non négligeable lorsque l’on parle de faire produire à des milliers de kilomètres ! 

Fabriquer un produit en Chine

Les 5 grandes étapes pour fabriquer en Chine 

Comme nous le disions en introduction, vous ne trouverez pas ici un guide détaillé pour fabriquer en Chine. Délocaliser la production, où que ce soit, est une démarche complexe et propre à chaque projet. 

Dressons néanmoins le panorama qui vous attend si vous décidez de faire fabriquer vos produits en Chine. 

#1. Calcul des coûts pour fabriquer en Chine

Vous le savez, produire, que ce soit en Chine ou ailleurs, est un investissement. Ainsi, pour que l’opération soit une réussite, il faut avant-tout calculer le montant de cet investissement. 

En cela, il est bon de garder à l’esprit que les coûts à prendre en compte ne se limitent pas à la sphère de la fabrication en tant que telle : 

  • Tout d’abord, il faut envisager les coûts de pré-production : le développement du prototype, la fabrication du moule, le prix de l’échantillonnage, éventuellement le dépôt de brevets, les tests de conformité, le marquage CE, etc. 
  • Ensuite, les coûts de production : la fabrication du produit, les emballages, sans oublier de prendre en compte les potentielles pertes de production ; 
  • Enfin, les coûts après production : l’expédition, dont les taxes douanières, éventuellement l’entreposage, et encore une fois, les potentielles pertes (endommagement, vol, retard de livraison). 

À ces coûts, il faudra sans doute ajouter un budget dédié au sourcing de votre fournisseur chinois, que vous fassiez le choix de confier cette délicate étape à une société de sourcing ou non. 

#2. Conception et prototypage du produit

Nous ne vous dirons pas comment concevoir un produit et son cahier des charges ni comment réaliser un prototype. Néanmoins, nous attirons votre attention : il s’agit bel et bien de la deuxième étape du processus de fabrication et elle se situe en amont de la recherche de fournisseur ! 

En effet, comme vous le savez, en Chine, ce ne sont pas les usines qui manquent. Et comme vous le savez également, ces mêmes usines n’ont aucun mal à trouver de quoi produire. Ce qui signifie : 

  1. Qu’il est crucial de savoir exactement quel type d’usine vous recherchez, que ce soit en termes de capacité de production ou de degré d’expertise ; 
  2. Vous allez devoir démontrer votre sérieux et votre détermination si vous comptez attirer l’attention de l’usine convoitée.

Plus votre cahier des charges est précis et mieux vous pourrez affiner vos recherches en fonction de critères pertinents. Par ailleurs, un projet de production illustré d’un prototype fait foi d’un projet abouti

#3. Sourcer un fournisseur pour fabriquer en Chine

Pour trouver une usine chinoise, trois stratégies s’offrent à vous : 

  1. Exploiter l’immense base de données qu’est internet, notamment grâce à des plateformes B2B telles que GlobalSources, Alibaba ou made-in-china ; 
  2. Vous rendre directement en Chine et prendre part aux événements dédiés à l’import/export en Chine organisés tout au long de l’année comme la Foire de Canton ; 
  3. Ou bien, comme nous l’avons déjà évoqué, vous pouvez aussi confier cette recherche à un spécialiste et faire appel à une société de sourcing

Quelle que soit votre méthodologie, nous vous encourageons à réaliser une visite d’usine afin de vous assurer de la conformité de la ligne de production, mais aussi pour établir les bases d’une relation transparente.  

Cependant, il ne s’agit pas de choisir votre usine chinoise uniquement parce qu’elle est capable de fabriquer vos produits pour un coût compétitif. Plusieurs autres critères sont à prendre en compte : 

  • La qualité de l’échantillon que vous demanderez en pré-production ; 
  • La fluidité de la communication : nous vous déconseillons d’engager une relation professionnelle avec un fournisseur qui ne maîtrise pas l’anglais et n’est pas réactif ; 
  • Le Minimum Order Quantity (MOQ) est également à prendre en compte, en effet de lui peut dépendre le prix unitaire ! 
  • Sans oublier : la vérification de l’authenticité des données fournies par l’usine, notamment en matière de conformité, de conditions de travail et d’expertise. 
Fabrication en Chine

#4. Mise en production et contrôle qualité 

Vous avez trouvé l’usine chinoise de vos rêves, et vous n’avez qu’une hâte : commencer la production. Pas si vite, ne négligez pas l’étape du contrôle qualité

Avant de lancer la machine pour plusieurs centaines voire milliers de produits, nous vous conseillons de demander un échantillon de pré-production. Ce sera non seulement l’occasion de vérifier sa qualité, mais aussi de réaliser tous les tests de conformité dont vous avez besoin pour importer et vendre votre produit au sein de l’UE. 

Si vous le jugez nécessaire, sachez également que vous pouvez réaliser une inspection DUPRO (During Production Check), laquelle a généralement lieu à 20% de la production sur des produits choisis au hasard. Cela vous permet de vous prémunir contre tout défaut de production. 

#5. Acheminement de la marchandise 

Fabriquer en Chine est un challenge à bien des égards, et l’étape de l’acheminement ne vient pas alléger le processus ! 

C’est pour cette raison que nous vous encourageons à faire appel à un transitaire. Ce spécialiste de la logistique internationale saura vous conseiller et organiser le voyage de vos marchandises de manière optimale. 

En tant que médiateur avec les autorités douanières, votre transitaire aura bien entendu pour mission de vous éviter tout désagrément. Malgré tout, sachez que vous serez chargé de fournir toute la documentation nécessaire au dédouanement de votre cargaison, et qu’en cas de problème de conformité, vous serez seul responsable.

Ce qu’il faut savoir avant de fabriquer un produit en Chine 

Fabriquer en Chine présente bien évidemment un avantage compétitif. Comme nous l’avons brièvement expliqué, la Chine reste, aujourd’hui encore, l’usine du monde. 

Bien sûr, vous n’êtes pas dupes, cette stratégie, comme toutes les stratégies, présente des points critiques à chaque étape qu’il faut savoir anticiper ! Mais le véritable défi commence en réalité après la réception de votre commande… 

En effet, si trouver un fournisseur chinois ad hoc est un métier, maintenir une relation professionnelle pérenne avec celui-ci est un art. Et si vous n’apprenez pas à le maîtriser, alors le retard de livraison, les non-conformités, l’augmentation des prix et la baisse de la qualité ne sont que quelques-unes de vos épées de Damoclès. 

Mais alors, comment maintenir une relation de confiance avec son fournisseur chinois ? Bien entendu, les stratégies de communication que vous utilisez peut-être fonctionnent également au sein de l’Empire du Milieu : 

> Adopter une approche claire et transparente à tout moment et ne jamais faire de supposition ; 

> Le cas échéant, se focaliser sur des solutions et non sur les causes du problème ; 

> Chercher à établir une relation gagnant-gagnant, et toujours garder à l’esprit que votre fournisseur est un avant-tout un collaborateur

S’agissant d’un fournisseur chinois, l’aspect personnel de la relation est également très important. En effet, la culture d’entreprise chinoise est imprégnée d’un fort sentiment d’appartenance que l’on appelle également “Guanxi”. Il s’agit de s’investir sur le plan personnel : se rendre sur place, prendre part aux événements de l’entreprise et tenter d’instaurer une relation privilégiée.

French FR Chinese (Simplified) ZH-CN English EN Portuguese PT Spanish ES