Comment bien gérer ses achats depuis la Chine ?

Grâce à son sens de l’innovation, le niveau de qualité de ses produits et ses meilleurs prix du fait d’une main-d’œuvre moins coûteuse, le marché chinois est aujourd’hui un des plus compétitifs. Pour ces raisons, de plus en plus d’entreprises localisées dans des pays occidentaux cherchent à créer des relations commerciales avec la Chine, que ce soit pour leurs achats en petites quantités ou en gros.

Néanmoins, la réalisation d’achats en Chine pour une entreprise n’est pas aussi évidente que ceux réalisés par les particuliers sur des sites en ligne s’assurant d’emblée de la conformité des produits avec le pays de destination (comme Amazon). Certificats, licences d’importation et d’exportation, produits réglementés, etc. : pour acheter directement en Chine, il faut disposer d’un certain nombre de connaissances afin de bien gérer ses achats. C’est pourquoi nous avons réalisé un guide complet pour acheter des produits en Chine afin de renseigner toute société qui souhaite trouver les bons fournisseurs et prestataires de service pour développer leur business.

Comment bien gérer ses achats depuis la Chine ?-1

Importation en provenance de Chine : les produits et fournisseurs

La première étape dans le sourcing de bons fournisseurs chinois par une entreprise consiste à identifier le marché et les produits qui l’intéressent. En effet, la Chine compte énormément de fabricants, des meilleurs ou moins bons. Pour gagner du temps en sourcing, il faut donc savoir que chaque ville ou lieu d’approvisionnement a ses spécialités, par exemple : 

  • les produits électroniques, les cosmétiques et les accessoires de mode à Hong-kong ;
  • les vêtements de mode pour femmes à Shanghai ;
  • les vêtements de sport aux meilleurs prix à Guangzhou ;
  • etc.

Ensuite seulement, l’entreprise doit s’intéresser aux produits à l’exportation pour mieux en connaître les spécificités et autres caractéristiques techniques. L’intérêt est de commencer à valider certains critères de qualité et de conformité (nous y reviendrons) aux réglementations et normes d’import-export depuis la Chine.

En outre, cette phase du sourcing permet de définir ses besoins précis. Ces derniers peuvent concerner un volume en petite quantité ou en gros, ainsi que la transformation du produit (forme, logo, couleurs, etc.). Selon l’ampleur de la transformation, l’entreprise pourra définir sa stratégie (transformation ou fabrication d’un produit sur mesure). Les fournisseurs ne sont pas les mêmes pour l’une et l’autre des solutions retenues (fournisseurs ODM ou OEM).

Business avec la Chine : le contrôle qualité et conformité des marchandises

Le contrôle de la qualité et de la conformité des produits est une étape cruciale dans le business avec la Chine. En effet, tous les produits ne sont pas autorisés à l’import-export selon le pays de destination et la nature des marchandises. 

Les normes entre les pays occidentaux et la Chine sont bien différentes, que cela concerne la main-d’œuvre, les chaînes d’approvisionnement et de fabrication, les normes de sécurité ou plus simplement la compatibilité technologique. 

Pour toutes ces raisons, il est recommandé à toute entreprise de faire certifier ses produits à l’importation de Chine. Bien que le fournisseur puisse présenter un certificat de conformité, il s’agit d’une sécurité supplémentaire. En effet, même un bon fournisseur n’est pas toujours au fait de la réglementation et des normes de chaque pays de destination.

Il faut avoir conscience qu’une non-conformité de la marchandise aura pour seul et unique résultat le blocage des produits à la douane jusqu’à la régulation de la situation. Au vu des coûts et pertes financières que cela implique, certaines entreprises préfèrent opter pour la destruction de la cargaison.

Faire des achats en Chine : le transport international des produits

Une des questions qui revient le plus dans les relations commerciales avec un fournisseur chinois est de savoir comment choisir son transporteur pour l’envoi de colis depuis la chine.

Il existe plusieurs modes de transport international. Les prestataires de service et les moyens de transport les plus souvent sollicités pour le transit de marchandises en provenance de Chine sont : 

  • le fret maritime, connu pour être le moins cher, mais le plus long, il permet de transporter des marchandises par conteneur complet ou en LCL (regroupement de commandes de petite quantité pour plusieurs entreprises) ;
  • le fret aérien, 7 à 8 fois plus cher que le fret maritime, il est néanmoins plus rapide, mais recommandé pour des petits volumes (moins de 3 m³) ou des produits de valeur ;
  • le transport express, le plus rapide, est réalisé par des sociétés spécialisées telles que DHL ou UPS, qui s’occupent des déclarations de douane et du dédouanement.

Ainsi, le choix du transporteur international de ses produits dépend de plusieurs critères : volume, vitesse de livraison et volonté de déléguer certaines formalités à un prestataire de service. À ce propos, les sociétés de trading permettent de simplifier encore plus ses achats en Chine, du sourcing à la livraison.

Comment bien gérer ses achats depuis la Chine ?-2

Société de sourcing et de trading : le rôle des agents commerciaux

Faire appel à un transitaire dans le processus de fret permet donc de s’assurer de la continuité du transport multimodal et de simplifier un ensemble de formalités, notamment en lien avec la douane. Mais, sur le même principe, une entreprise peut aussi décider de travailler avec des sociétés de sourcing et de trading afin de simplifier toutes les étapes du processus d’achats.

En effet, de telles sociétés sont généralement implantées dans le pays concerné, la Chine dans notre cas : Hong-kong, Shanghai, etc. Le premier avantage est donc qu’une entreprise de sourcing et de trading a une parfaite connaissance du marché chinois. Comme nous l’avons vu, chaque lieu d’approvisionnement a ses spécialités. En outre, les missions des équipes commerciales permettent d’accompagner les entreprises clientes sur l’ensemble des étapes de leurs achats en Chine : 

  • définition de leurs besoins ou savoir-faire spécifiques ;
  • sourcing des bons fournisseurs ;
  • négociation pour obtenir les meilleurs prix ;
  • stockage des marchandises en attente de transport dans un entrepôt ;
  • organisation de tout ou partie du transport ;
  • accompagnement personnalisé ;
  • etc.

Outre le gain de temps et les économies réalisées, ces prestataires de service limitent les risques de change puisque le prestataire paie sur place en monnaie locale, ils facilitent le dédouanement de la marchandise et s’assurent de la conformité des produits à la réglementation et aux normes en vigueur dans chacun des pays occidentaux.

Commerce extérieur : les incoterms des importations

La maîtrise des coûts de la Supply Chain est une préoccupation majeure pour les entreprises. Dans le cadre des achats en provenance de Chine, les frais de transport ne sont pas anodins. C’est pourquoi la question de savoir comment bien calculer ses coûts de livraison depuis la Chine est une récurrence chez les sociétés implantées dans les pays occidentaux.

Pour cela, il faut comprendre ce que sont les incoterms. Ce code à trois lettres suivi d’un nom de ville détermine le niveau de responsabilité de l’acheteur et du vendeur dans le transport des produits. De l’incoterm dépendent plusieurs niveaux de service :

  • le dédouanement à l’exportation depuis la Chine ;
  • le transport jusqu’au port de chargement en Chine ;
  • la prise en charge des coûts de fret maritime ;
  • la prise en charge des frais de port de déchargement ;
  • le transport terrestre.

Il existe donc plusieurs incoterms et de ces derniers dépend le prix des produits. L’EXW (ex works) correspond au prix d’usine du produit, c’est à l’importateur de gérer l’ensemble du transport. Le FOB (libre à bord) englobe le transport des marchandises jusqu’au port de chargement et le dédouanement. Le CIF (coût d’assurance fret) intervient sur toutes les premières étapes jusqu’à la livraison des produits dans le port de destination. Enfin, le DAT (livré au terminal) est l’incoterm le plus coûteux, mais il garantit la livraison jusqu’au terminal de l’acheteur.

Nous vous recommandons ces autres pages :

French FR Chinese (Simplified) ZH-CN English EN Portuguese PT Spanish ES