Transport de batterie lithium par avion

Transport de piles et batteries lithium en avion : quid des réglementations ?

Lorsque l’on se lance dans l’import/export, il faut s’attendre à porter plusieurs casquettes. Sans être expert en la matière, il est par exemple indispensable d’être au courant de certaines règles de transport international, comme le règlement relatif à l’expédition de batteries et piles au lithium par avion. 

Voici quelques conseils rudimentaires pour éviter les mauvaises surprises ! 

Pourquoi le transport des piles et batteries au lithium est-il réglementé ? 

Les piles et les batteries au lithium font partie de notre quotidien, et pourtant, il s’agit bel et bien de matières dangereuses. Selon les réglementations internationales, elles appartiennent à la classe 9, intitulée “Marchandises et objets dangereux divers”. 

Pour rappel, les matières dangereuses sont des matières ou objets qui présentent un risque pour la santé, la sécurité, les biens ou l’environnement

Pour l’anecdote … 

La norme REACH répertorie plus de 20 000 substances chimiques potentiellement nocives pour l’humain et la planète. Pourtant, jusqu’à maintenant, les batteries lithium ne sont pas incluses dans cette liste. Il s’agit en effet d’un article et non d’une substance. Pour pallier cette lacune, le Parlement européen évalue actuellement la possibilité de modifier certaines directives européennes. (Source)

Le lithium étant un composé très instable, il existe un risque de surchauffe, d’incendie, voire d’explosion en cas de choc. C’est pour cette raison que le transport de ce type de batterie est réglementé par l’ONU, et notamment par l’IATA (Association Internationale des Transporteurs Aériens) dans le cas du transport par avion. 

Bon à savoir

> Les réglementations relatives au transport de matières dangereuses par voie routière sont regroupées par l’ADR ( accord relatif au transport international des marchandises dangereuses par route). 

> En ce qui concerne le fret maritime, il s’agit de l’IMGD (International Maritime Dangerous Goods Code). 

Réglementations relatives au transport de batteries lithium en avion 

Comme nous le disions un peu plus tôt, l’objectif de cet article est de fournir le b.a.ba des réglementations concernant le transport des batteries au lithium par avion. 

Commençons donc par deux éléments fondamentaux : savoir quels types de batteries dont il est question et quels sont les cas où leur transport est interdit. 

Numéro ONU : identifier les types de batteries et de piles au lithium 

Il existe deux grands types de piles/batteries au lithium : 

  1. Les piles lithium métal : généralement sous forme de pile-bouton, utilisées dans les petits appareils électroniques comme les montres, les jouets, les calculatrices, etc. Non-rechargeable, elles seront bientôt obsolètes ; 
  1. Les batteries lithium-ion : elles permettent de stocker et de générer une grande quantité d’énergie, on les trouve donc dans des appareils énergivores tels que les ordinateurs portables, les smartphones, les tablettes, etc. 

Afin que les réglementations appliquées soient compréhensibles au niveau international, l’ONU désigne chacun de ces deux types de dispositifs électrochimiques par deux numéros ONU distincts : 

  • UN 3090 : piles et batteries lithium métal seules ; 
  • UN 3480 : piles et batteries lithium ioniques seules. 

Si les piles/batteries sont contenues avec un équipement, alors leur numéro ONU est respectivement UN 3091 et UN3481. En effet, comme nous le verrons un peu plus loin, les réglementations du transport de batteries au lithium varient selon si elles sont montées sur un appareil ou non. 

Transport de batterie lithium par avion

Cas où le transport par avion est interdit

Avant de savoir comment transporter des batteries ou des piles au lithium par avion, il est nécessaire de connaître les cas où ce ne sera tout simplement pas possible. 

Ne peuvent être expédiées par avion : 

  • Les batteries ou les piles au lithium identifiées comme défectueuses, par exemple, dans le cas d’un renvoi au fournisseur ; 
  • Les batteries ou les piles au lithium conservées en vue d’un recyclage
  • Les batteries ou les piles au lithium d’appareils électroniques portables, car elles doivent obligatoirement voyager en cabine ; 

Attention : cette liste est non-exhaustive et sujette à évolution, car la réglementation internationale est mise à jour tous les ans. Par ailleurs, chaque compagnie aérienne est libre d’ajouter ses conditions ou ses contraintes. 

Certaines d’entre elles refusent d’ailleurs purement et simplement le transport de batteries au lithium (UN 3090) sur les vols commerciaux.

Comment transporter des batteries au lithium en avion ? 

Comme nous le disions à l’instant, les réglementations internationales évoluent tous les ans. Et en ce qui concerne le fret aérien de matières dangereuses, deux autres organismes viennent compléter le cadre réglementaire établi par l’IATA : l’Organisation Civile de l’Aviation Internationale (OACI) et la Pipeline and Hazardous Materials Safety Organisation (PHMSA).  

En somme, vous l’aurez compris, c’est peu dire qu’il y a foultitude de règles à respecter pour transporter des batteries au lithium par avion sans encombre ! 

Voici un petit aperçu de ce qui vous attend. 

Tests et certifications 

Si vous souhaitez importer/exporter des batteries au lithium par avion, alors la première chose à faire est de vérifier (et démontrer !) que ladite batterie ne présente aucun défaut. 

Pour cela, vous l’aurez anticipé, les batteries/piles devront passer les tests prévus par le Manuel d’épreuves et critères de l’ONU

Bon à savoir

Si vous souhaitez importer un échantillon équipé d’une batterie au lithium, renseignez-vous auprès des compagnies aériennes, car les piles/batteries lithium de prototypes ou de faible production (moins de 100 unités/an) peuvent faire l’objet d’une dérogation.
Transport de batterie lithium par avion

Emballage 

Étant donné le risque d’explosion, l’emballage des batteries/piles au lithium est bien évidemment un point essentiel à respecter pour leur transport en avion. 

Afin d’éviter toute détérioration, mise sous tension ou court-circuit, les batteries lithium doivent : 

  • Être disposées dans un emballage intérieur fermé ou rangées séparément, de manière à ne pas entrer en contact les unes avec les autres ; 
  • Disposées de manière à ne pas entrer en contact avec une surface conductrice ou être totalement immobilisées ; 
  • Les bornes doivent être protégées par un matériau isolant ; 
  • Et les batteries doivent être placées dans un emballage externe rigide et hermétique. 

Contrairement à ce que l’on pourrait penser, il n’existe pas d’emballage particulier pour le transport de batteries lithium, cependant les autorités de transport vérifieront que celui-ci répond aux exigences susmentionnées. 

Marques et étiquettes 

Comme toutes les matières dangereuses, les batteries au lithium doivent être signalées par une étiquette normalisée notifiant sa nature dangereuse. 

Cette étiquette doit remplir les conditions ci-après : 

  • Être rectangulaire, d’au moins 120 mm de long et 110 mm de large ; 
  • Avoir les bords hachurés en rouge
  • Le numéro ONU et le numéro de téléphone de la personne à contacter pour obtenir de plus amples informations doivent figurer sur l’étiquette ; 
  • Enfin, le logo ci-dessous également apparaître clairement 
Logo batteries lithium

Transport de batteries au lithium : qui est responsable du respect de la réglementation ? 

Sans surprise, le transport de batteries au lithium par avion fait l’objet de nombreuses réglementations. La question est à présent de savoir à qui revient le plaisir de s’occuper du respect de ces réglementations !  

Le fournisseur a pour obligation de garantir la conformité de ses produits, et les batteries lithium ne font exception… Et c’est pour cela que la majorité des produits électroniques sont livrés sans piles ! Le cas des jouets importés de Chine en est un exemple criant. 

Quoi qu’il en soit, si vous souhaitez importer des batteries/piles au lithium en avion depuis un pays hors UE comme la Chine, nous vous recommandons d’être extrêmement prudents. En effet, selon l’incoterm négocié, vous pourriez être tenu pour responsable en cas de non respect des normes, ce qui engendrerait pénalités, retards et autres joyeusetés.

Entourez-vous d’experts et gardez le contrôle sur toutes les étapes de votre projet d’importation. Ce conseil est valable pour n’importe quelles marchandises, mais il l’est d’autant plus lorsqu’il s’agit de matières dangereuses.

French FR Chinese (Simplified) ZH-CN English EN Portuguese PT Spanish ES