Dropshipping rentable

Faire du dropshipping en 2023, c’est rentable ?

Autoproclamé “business en ligne le plus simple et le plus rentable de tous les temps”, le dropshipping – et ses partisans – a connu, ces dernières années, un véritable âge d’or

En effet, selon une étude réalisée en 2019 par l’institut Grand View Research, le marché mondial du dropshipping était évalué à plus de 100 milliards de dollars en 2018  et pourrait profiter d’une croissance de 28,8% d’ici 2025… Une prévision attractive, d’autant qu’elle ne prend pas en compte l’impact – positif – de la pandémie sur les ventes en ligne. 

Et pourtant, on entend dire ci et là que le dropshipping est mort,  qu’il n’est que le mirage d’un succès passé vendu par des coachs en tous genres, ceux qui détiennent le secret d’un dropshipping florissant.

Alors, le dropshipping est-il encore rentable ? Voici quelques clés pour vous forger une idée sur la question. 

Qu’est-ce que le dropshipping ? 

Avant de discuter de la rentabilité du dropshipping, parlons pratique. En quoi consiste le dropshipping, au juste ? 

Le concept est simple, et c’est pour cela qu’il plaît tant : il s’agit ni plus ni moins d’une version en ligne d’un business model en flux tendu, c’est-à-dire, sans stock

Concrètement, lorsque le dropshipper reçoit une commande via son site web, c’est son fournisseur/fabricant qui se charge de l’expédier directement au client. Le colis est ainsi livré à bon port sans l’intervention de l’heureux e-commerçant, lequel perçoit une belle marge (jusqu’à 100 fois le prix initial) et se voit libéré des joies de la logistique internationale. 

Voilà qui donne envie de crier eurêka!, n’est-ce pas ? Théoriquement, oui. Dans les faits, c’est une autre histoire. Où est le piège ? Les prochaines lignes devraient vous donner un petit indice…

Comment calculer la rentabilité en dropshipping ? 

Un beau concept est souvent fait de subtilités que seule la pratique sait révéler. Dans le cas du dropshipping, il suffit de s’intéresser d’un peu plus près au calcul de la rentabilité pour exhumer une partie de l’iceberg enfoui. 

Comme vous le savez bien, pour calculer votre marge, vous devez prendre en compte le prix d’achat du produit, mais aussi les frais de vente. Et c’est à ce moment-là que l’on réalise que : vendre n’est ni gratuit ni rapide

En effet, parmi les coûts fixes qui phagocytent votre marge, citons : 

  • Les coûts de gestion de votre site web : hébergement, nom de domaine, abonnement CMS de boutique en ligne (Shopify, Dropizi & Co.) , plugin e-commerce (Woocommerce sur WordPress), etc. ; 
  • Les frais publicitaires : campagnes Google adwords, annonce Facebook, etc. ; 
  • Charges de votre statut professionnel
  • Frais bancaires

Sans oublier, le plus important : votre temps qui, littéralement, vaut de l’argent. Et dans le cas présent, on ne parle pas d’une paire d’heures journalières… Entre la gestion du SAV et la promotion de votre produit, les journées seront toujours trop courtes… Et vous n’aurez pas envie que le fruit de vos efforts serve uniquement à mettre un peu de beurre dans les épinards. 

Certes, chacun sait que tout nouveau business requiert un sacrifice, et que bien souvent, il faudra patienter plusieurs mois avant de percevoir un salaire décent. 

Tout de même, vous avez plutôt intérêt à raccourcir au maximum le délai de transition vers le succès, car pendant ce temps-là, la vie continue, et avec elle, les frais du quotidien. 

Dropshipping rentable

Comment faire du dropshipping rentable ? 

Vous l’aurez compris, comme n’importe quel business model, le dropshipping a ses avantages et ses inconvénients. Quant au succès … il n’y a pas matière à tergiverser, cela dépend uniquement de vous ! 

En effet, faire du dropshipping sera rentable si vous avez du flair et si vous prenez les bonnes décisions, voilà tout. 

Mais quelles sont-elles, ces fameuses bonnes décisions ? Voici quelques pistes

#1. Trouver un marché de niche 

Si les articles de blog écrits sur le thème du dropshipping rentable et les formations premium vendues par les gourous du e-commerce ont un point commun, c’est ce conseil : placez-vous sur un marché de niche

Autrement dit : cherchez LE produit – généralement, pas glamour pour un sou – qui ravit une petite – mais forte – communauté d’acheteurs potentiels lassés de devoir s’aventurer au-delà de la seconde page de Google pour trouver leur bonheur. 

Si vous réussissez à trouver ce genre de produit, et si en plus : 

  • Son prix d’achat est faible
  • Mais son prix de vente peut facilement être multiplié (moyennant une stratégie marketing bien ficelée) ; 
  • Il s’agit d’un produit léger et de petite taille (ce qui va réduire les coûts de livraison, mais aussi les délais, car un envoi express aérien sera alors envisageable). 

Alors dans ce cas, vous êtes plutôt bien parti pour que votre affaire de dropshipping soit rentable. 

#2. Choisir le bon fournisseur 

Trouver le bon fournisseur ne veut surtout pas dire qu’il s’agit de trouver celui qui offre le meilleur prix unitaire. En effet, ce serait condamner à tout jamais vos chances de réussite et la perspective de vous verser un salaire à hauteur de vos heures investies … 

Certes, votre budget initial est limité, et importer des petites quantités sans être pénalisé en termes de prix n’est pas toujours évident. Pour autant, comme nous l’avons mentionné, gardez à l’esprit qu’en cas de litiges avec les clients, non seulement vous serez tenu pour responsable, mais en plus, ce sera à vous de trouver une solution. 

Et cette solution vous coûtera forcément très cher, qu’il s’agisse de renvoyer la marchandise, de rembourser le client ou de passer d’interminables heures à répondre aux plaintes. Sans parler des dommages collatéraux : sur internet, un retour client négatif ne pardonne pas … 

Le bon fournisseur est donc avant tout un fournisseur fiable, qui respecte ses engagements. 

Controle qualité en Chine

#3. Calculer une marge pertinente 

Nous l’avons mentionné un peu plus tôt, votre marge ne dépend pas uniquement du prix d’achat du produit. Pour que votre projet dropshipping soit réellement rentable, vous devez en effet prendre en compte l’ensemble des coûts de l’opération : frais de gestion de la boutique en ligne, publicité, statut pro, etc. 

Mais ce n’est pas tout ! 

En effet, comme nous le disions à l’instant, vous n’êtes pas à l’abri d’un aléa. Un aléa qui peut littéralement faire un trou dans votre budget si vous n’aviez pas prévu le coup. Mieux vaut donc gonfler un peu votre marge pour couvrir les frais éventuels liés à un retour ou un remboursement. 

De la même manière, nous vous recommandons de ne pas faire totalement une croix sur un salaire. Même s’il ne s’agit que de quelques centaines d’euros au départ, il est important de prendre en compte dès le début que votre temps n’est pas gratuit ! 

En somme, l’idée n’est pas de proposer le produit le moins cher du marché coute que coute, car cette stratégie a relativement peu de chances de fonctionner à long terme

#4. Faire du webmarketing intelligent 

Nous ne prétendons pas vous donner un cours de webmarketing en quelques lignes, mais il est bon de garder à  l’esprit qu’il existe des dizaines de manières de promouvoir un site web et tout autant de communiquer autour d’un produit. Il est donc important de vous former correctement aux techniques existantes, et de vous maintenir informé en continu ! 

En effet, il ne suffit pas de payer pour qu’une campagne Google Adwords ou une annonce Facebook porte ses fruits. Il faut savoir s’y prendre

De son côté, le SEO (Search Engine Optimization) également connu sous le nom de référencement naturel, est une stratégie gratuite, certes, mais qui demande du temps et surtout, une solide expérience en la matière

Ne vous lancez pas tête baissée à la pêche aux internautes, prenez le temps de vous former et d’établir une stratégie. 

#5. Investir pour mieux grandir … 

Notre dernier conseil est sans doute le plus compliqué à prendre en compte. Lorsque l’on démarre un business, on cherche à réduire les coûts d’investissement, c’est normal. Et l’une des manières les plus simples d’y parvenir, c’est de revêtir plusieurs casquettes

Toutefois, comme nous l’avons déjà dit à plusieurs reprises, faire fi d’un salaire est contre-productif si votre objectif est de faire du dropshipping rentable. 

Il peut être judicieux de déléguer certaines tâches, celles qui requièrent de solides connaissances et/ou de l’expérience. Celles qui changent réellement la donne, et permettent de se différencier de la concurrence

Le choix du fournisseur et la promotion de votre boutique en ligne sont par exemple deux éléments fondamentaux dont dépend la rentabilité de votre projet dropshipping : 

  • Vous pouvez faire appel à un agent de sourcing qui se chargera de trouver pour vous le fournisseur le plus avantageux, en termes de tarifs, mais aussi de fiabilité. Certaines agences proposent même de réaliser une étude de marché afin d’évaluer le potentiel du projet ;
  • Vous avez également la possibilité de confier la promotion de votre site à un expert en la matière, que ce soit en SEO et/ou en SEA. 

En bref, parfois, pour gagner, il faut savoir dépenser

Et sur ces conseils, nous vous souhaitons de réaliser de grands projets !

French FR Chinese (Simplified) ZH-CN English EN Portuguese PT Spanish ES