CIF FOB

En quoi le choix entre CIF ou FOB influence-t-il le prix du transport ?

Lorsque vous achetez en Chine (ou ailleurs), plusieurs facteurs entrent en ligne de compte avant de signer avec un fournisseur. Parmi eux, le choix de l’incoterm, généralement scindé entre CIF et FOB dans le cadre du fret maritime.  

Si vous êtes ici, alors vous le savez, cette décision est cruciale ! 

En effet, les répercussions sur le prix du transport ainsi que sur la responsabilité de chaque partie sont substantielles, selon si l’on conclut l’accord commercial sous les conditions FOB ou CIF. 

Toutefois, la logistique internationale n’étant pas votre cœur de métier, vous êtes dans une impasse. Faut-il opter pour le CIF, et vous délester d’une part de responsabilité ? Ou devriez-vous garder la main sur le transport de vos marchandises, et choisir FOB ? 

Nous espérons que cet article vous aidera à prendre une décision éclairée. 

FOB ou CIF : quelle est la différence entre ces deux incoterms ? 

Si vous importez depuis la Chine, alors votre fournisseur vous proposera très certainement un accord CIF, ce qui signifie qu’il prend à sa charge le transport de vos marchandises jusqu’au port de destination

En voilà une proposition attractive ! D’autant que, bien souvent, le prix unitaire est bien plus avantageux sous CIF que sous FOB ou sous n’importe quel autre incoterm. 

Mais ces considérations ne sont que la partie émergée de l’iceberg. Vous allez comprendre pourquoi. 

Rappel : qu’est-ce qu’un incoterm ? 

Le terme incoterm est d’origine anglaise : International Commercial Terms. Ainsi, il s’agit d’un ensemble de règles qui entourent et définissent les échanges commerciaux à l’international, plus particulièrement pendant l’acheminement de la marchandise depuis l’usine de fabrication jusqu’au destinataire final. 

Concrètement, les incoterms répondent aux questions suivantes : 

  • Qui organise et paie le transport de la marchandise ? 
  • Qui est responsable de la marchandise pendant le transport en cas d’endommagement ? 
  • Qui est chargé de fournir la documentation nécessaire à son dédouanement ? Qui paie les frais de douane ? 

En bref, choisir un incoterm revient à définir quelles sont vos obligations, quels sont les risques encourus, et enfin, quel est le coût de l’expédition. Bien entendu, les incoterms ont chacun leurs avantages et leurs inconvénients, tout dépend de votre profil et de votre projet d’importation.

Cependant, s’agissant de choisir entre FOB et CIF dans le cadre d’une importation depuis la Chine, notre expérience en tant qu’agent de sourcing nous a appris que malgré son attractivité, l’incoterm CIF n’est pas forcément le choix le plus pertinent. Voici tout de suite pourquoi. 

CIF FOB prix du transport

CIF (Cost Insurance and Freight) : qu’est-ce que ça signifie (vraiment) ? 

Dit de manière simple et concrète, lorsque l’on choisit l’incoterm CIF, alors le fournisseur est responsable du transport de la marchandise jusqu’au port de destination, et vous prenez le relais jusqu’à vos locaux. 

Cela signifie que vous n’avez plus qu’à attendre que votre commande arrive à bon port, car c’est votre fournisseur qui : 

  • Organise l’enlèvement de la marchandise depuis l’usine jusqu’au port ; 
  • Choisit le transitaire pour le fret maritime, depuis le chargement de la marchandise jusqu’à son déchargement ; 
  • Compile les documents nécessaires à la sortie de la marchandise du territoire chinois, ainsi que les documents nécessaires à leur entrée sur le sol de l’un des pays membres de l’UE. 

Certes, l’incoterm CIF semble vous retirer bien des épines du pied. Mais n’oubliez pas qu’au bout du compte, ce sont VOS épines quand même. En effet, il s’agit de VOTRE marchandise. 

Par exemple, en cas de problème en douanes, si votre fournisseur n’a pas fourni au transitaire toute la documentation requise (ce qui n’est pas rare !), vous serez malgré tout le premier à être pénalisé par le retard, les frais de stockage éventuels, voire les pénalités pour non-conformité. 

En somme, choisir l’incoterm CIF revient à laisser votre fournisseur gérer les étapes cruciales de l’expédition. Celles qui pourraient compromettre la réussite de votre projet

Or, votre fournisseur n’est que très modérément intéressé par votre succès, et puis surtout, la logistique internationale n’est pas son cœur de métier non plus ! 

FOB (Free On Bord) : qu’est-ce que cet incoterm implique ? 

L’incoterm FOB vous fait responsable de la marchandise dès son arrivée au port de départ chinois, jusqu’à la livraison à destination finale. De ce fait, vous l’aurez compris, vous serez chargé de : 

  • Trouver le transitaire international qui organisera le voyage de votre commande ; 
  • Vérifier que l’ensemble de la documentation est conforme aux exigences de sortie de territoire ainsi que d’entrée sur le sol UE (à ce sujet, consultez notre article détaillé concernant les normes et le marquage CE) ; 
  • Organiser le déchargement, puis l’acheminement jusqu’à vos locaux. 

Certes, la perspective d’organiser la chaîne logistique peut sembler aussi chronophage que vertigineuse lorsque l’on ne dispose d’aucune expérience en la matière. Mais il existe justement des professionnels en mesure de se charger de cette lourde tâche pour vous. 

En effet, vous pouvez faire appel à un agent de sourcing, qui vous fera profiter de son expérience ainsi que de ses contacts pour obtenir le meilleur rapport coûts/délais. 

Ou bien, vous pouvez également directement vous adresser à un transitaire international. Celui-ci vous proposera sans doute un tarif all in, dans lequel tout est inclus, depuis l’enlèvement en usine jusqu’à la livraison dans vos locaux. S’agissant d’un professionnel, il sera en mesure de vous proposer les meilleurs prix, de par ses partenariats avec les transporteurs. 

Prix du transport maritime

Comment est calculé le prix du transport avec CIF ? 

Vous l’aurez compris, d’un point de vue prise de risques, l’incoterm CIF n’est pas forcément le choix le plus judicieux. Mais qu’en est-il d’un point de vue financier ? Le prix du transport sous CIF n’est-il pas plus attractif que sous FOB ? 

A priori, si. D’ailleurs, peut-être avez-vous déjà adressé votre RFQ (Request For Quotation) à vos potentiels fournisseurs chinois, et ceux-ci vous ont répondu avec un prix des plus attractif… à condition de conclure avec l’incoterm CIF

En effet, bien souvent les fournisseurs chinois indiquent leurs prix avec le transport CIF inclus. Prix qui est généralement plus intéressant que sous n’importe quel autre incoterm

Payer moins cher pour un service plus complet avec une responsabilité réduite … Où est l’anguille ? Pas sous la roche, mais sur la facture qui vous sera adressée après le déchargement de la marchandise, dans la partie “frais supplémentaires”

En effet, le transport CIF suggère plusieurs frais cachés, dont : 

  • Les frais de manutention portuaire
  • Les frais de dégroupage, s’il s’agit d’un transport LCL, comme c’est le plus souvent le cas ; 
  • Éventuellement des frais de surestarie, appliqués par la compagnie maritime si le transporteur ne décharge pas le conteneur dans les délais imposés ; 
  • Et comme nous l’avons mentionné un peu plus tôt : il existe également un risque substantiel de pénalité en douane lié à une documentation manquante, une non-conformité, etc.

Au bout du compte, ces frais supplémentaires peuvent s’avérer très, très onéreux. Dans certains cas, ils dépassent même le prix de la marchandise ! Et le plus inquiétant dans toute cette histoire, c’est que vous n’avez aucun moyen de prévoir l’envergure des … dégâts, pour ainsi dire. 

Comment est calculé le prix du transport avec FOB ? 

Cet incoterm suggère une plus grande responsabilité. Mais, à sa décharge, le prix du transport sous FOB est bien plus transparent ! Et de ce fait, potentiellement plus avantageux in fine

En effet, comme nous l’avons mentionné, si vous choisissez l’incoterm FOB, alors vous ferez sans doute appel à un transitaire international qui vous fera parvenir un tarif all in, dépourvu de frais cachés

Forcément, si vous comparez le prix CIF et le prix FOB, il peut vous sembler que le premier est plus attractif que le second, puisque ce dernier comprend TOUS les coûts. Mais n’oubliez pas que

  1. Vous serez à l’abri des mauvaises surprises dont vous avons déjà parlé (pénalités, voire retour de la marchandise pour non conformité ou documentation manquante) ; 
  1. Aucun coût supplémentaire lié au dégroupage, à la manutention ou au stockage ne devrait être appliqué, ce qui vous permet de gérer votre budget plus sereinement ; 
  1. Vous confiez votre marchandise à un prestataire dont l’acheminement international est le cœur de métier. Certes, ce service n’est pas gratuit, mais croyez-nous, en matière de logistique, mieux vaut ne pas avoir les dents trop longues … 

Ceci étant dit, comme nous le disions un peu plus tôt, en réalité, chaque incoterm a ses avantages et ses inconvénients. L’un n’est pas forcément meilleur que l’autre, il s’agit simplement de choisir celui qui s’adapte le mieux à votre cas particulier. 

… Alors, FOB ou CIF ? Si le dilemme persiste, voici un dernier facteur à prendre en compte. 

FOB ou CIF : que choisir depuis la Chine ? 

Dans la plupart des cas, nous avons tendance à recommander à nos clients qui achètent en Chine de choisir l’incoterm FOB. Ce, pour les nombreuses raisons que nous avons déjà mentionnées. 

Mais, comme toujours, il existe une exception. Le cas où vous travaillez avec un fournisseur chinois de confiance, avec qui vous avez pris le temps d’établir une communication transparente, dans une logique gagnant-gagnant. À ce moment-là, vous pouvez parfaitement envisager un transport CIF, car rien n’indique que vous serez en proie à des frais cachés, et vous pourrez profiter d’un prix avantageux. 
Et puis, il faut également considérer que certains fournisseurs chinois n’accepteront tout simplement pas de signer sous les conditions FOB… Il faut alors trouver un moyen de pression, ou céder, et croiser les doigts !

French FR Chinese (Simplified) ZH-CN English EN Portuguese PT Spanish ES