Acheter en Chine

Comment et pourquoi acheter en Chine ?

Si le made in China fait légion malgré une relative dépréciation, c’est qu’il doit y avoir une bonne raison ! C’est vrai, les faibles coûts de production dont peut se targuer l’usine du monde offrent aux Occidentaux une opportunité de business indéniable. D’autant plus que, sous le couvert du programme “MIC 2025”, la Chine affirme son savoir-faire en matière d’innovation et de qualité au point d’inquiéter l’Europe et les États-Unis.

Bref, la Chine apparaît comme un véritable El Dorado… Sauf que, et vous le savez bien, tout ce qui brille n’est pas or ! Un adage un peu kitsch certes, mais dont il est bon de se parer avant d’acheter en Chine, croyez-nous. 

L’Empire du Milieu est capable du meilleur, comme du pire. Tour d’horizon, et conseils d’une société de sourcing basée en Chine depuis plusieurs années. 

Acheter ses produits en Chine pour les revendre en France : un bon plan ? 

Vendre à prix compétitif ce que l’on a acheté à prix bradé tout en profitant d’une marge généreuse : voilà qui est fort alléchant. Toutefois, vous l’aurez compris, il y a peut-être anguille sous roche !  

Voici un tableau récapitulatif des opportunités et des menaces dont il faut avoir conscience avant d’importer depuis la Chine. 

Les opportunités 

Nous vous épargnerons le traditionnel laïus dans lequel nous expliquons que la Chine est un pays où la main-d’œuvre pas chère et qualifiée abonde, car vous le savez déjà. Et puis, s’il ne s’agissait que de cela, vous pourriez tout aussi bien envisager de faire vos achats au Vietnam ou à Taïwan

Si la Chine est, et restera, l’usine du monde, c’est parce qu’elle a bien plus à offrir. 

En un mot, la Chine est le pays d’Asie le plus accessible, que ce soit au moment de trouver un fournisseur en adéquation avec son cahier des charges, aussi pointilleux soit-il, ou lorsqu’il faudra organiser le rapatriement de la marchandise. 

En effet, outre les prix bas, la qualité des produits et leur potentiel novateur, les avantages d’acheter en Chine plutôt qu’ailleurs en Asie ne sont pas négligeables  : 

  • La variété de produits qu’il est possible d’acheter en Chine est incommensurable. De ce fait, il est possible de consolider les commandes avec une facilité déconcertante, vous permettant ainsi de réduire à la fois le coût de la livraison, mais aussi d’alléger toutes les démarches de dédouanement ; 
  • Les tarifs pratiqués par les transitaires internationaux entre la Chine et l’Europe sont particulièrement compétitifs, car il y a beaucoup de demande. Par ailleurs, si vous jetez votre dévolu sur des marchandises dangereuses ou spéciales, qui nécessitent un transport particulier, vous n’aurez pas de peine à trouver un transitaire, et vous pourrez même espérer pouvoir profiter d’un transport LCL
  • Enfin, même si la plupart des fournisseurs chinois vous proposeront une vente FOB, la logistique locale est plutôt bien développée, ce qui est toujours un atout ! 
Achat en Chine

Les difficultés qu’il faut anticiper

Comme nous l’avons mentionné, prudence est de mise avant d’acheter en Chine. Car, outre les difficultés liées à la recherche du produit idéal et d’un fournisseur chinois fiable, avant de crier victoire, vous devrez franchir plusieurs étapes critiques :

  • Le défi commence dès les négociations des termes du contrat avec votre fournisseur. En effet, vous n’êtes pas le seul à vouloir faire affaire, et ça, votre potentiel collaborateur le sait ! Il faudra parfois montrer patte blanche, et veiller à construire une relation transparente dès le début … Et c’est tout un programme si votre interlocuteur ne maîtrise pas l’anglais !
  • Ensuite, vous devrez vous assurer, non-seulement du respect de votre cahier des charges, mais également que votre produit puisse faire foi du marquage CE, lequel est obligatoire au sein de l’UE et requis au moment de dédouaner les marchandises. 
  • Et puisque nous parlons de dédouanement, rappelons qu’il incombe à l’importateur de s’assurer que les documents de la marchandise (numéro EORI, packing list, bill of landing, etc.) sont en règle. En cas de problème, c’est vous qui serez tenu pour responsable ; 
  • Enfin, comme vous le savez peut-être, la Chine est en proie aux contrefaçons. Il faudra donc être attentif dès le début de votre collaboration si vous ne voulez pas découvrir que vous avez acheté des contrefaçons chinoises !

Acheter en Chine : deux business models courants

En somme, acheter en Chine pour revendre en France ou ailleurs, oui, c’est un bon plan. Mais il faut être conscient des risques et des difficultés inhérents à un tel projet. Si cela ne modifie en rien votre intention d’importer depuis la Chine, alors il est temps de vous décider pour l’un ou l’autre des deux business models les plus courants. 

Sachez-le d’ores et déjà, l’un n’est pas meilleur que l’autre. Tout dépend de votre profil d’entrepreneur. 

#1. Les achats en gros

La première stratégie, la plus traditionnelle, consiste à acheter de grandes quantités pour ainsi profiter des avantages commerciaux accordés dans le cas d’une commande substantielle : 

  • Le coût unitaire est d’autant plus compétitif, car votre force de négociation est plus importante ; 
  • L’expédition de la marchandise vous reviendra également moins cher, vous permettant ainsi de réaliser des économies d’échelles

En somme, acheter en gros en Chine vous permet de réaliser des marges très intéressantes. Toutefois, tout le monde ne peut pas se permettre de se lancer dans ce genre de projet de but en blanc !

Au bout de quelques commandes, vous pourrez sans doute négocier les conditions de paiement à votre avantage, mais pour une première collaboration, votre fournisseur peut vous demander jusqu’à 30% du montant total de la commande avant la mise en production. Ce qui peut représenter un investissement – risqué – non négligeable

Dans ce cas de figure, l’aide d’un professionnel, c’est-à-dire, d’un agent d’approvisionnement, peut vous être de grande utilité ! Nous en reparlons un peu plus loin dans cet article. 

#2. Le dropshipping 

Depuis quelques années, le dropshipping connaît un essor fulgurant. Tout le monde fait ou veut faire du drop… Pourquoi ? Parce que c’est un buisness model qui offre une grande flexibilité. En effet, s’agissant d’achats en flux tendus, l’investissement de départ est très faible. 

En théorie, il suffit de se créer une boutique en ligne à l’aide de Shopify où l’on propose des produits que l’on a auparavant repérés sur Alibaba & cie. Quand une commande est passée, le fournisseur se charge de l’envoyer, et vous, vous prenez votre marge.

Un scénario parfait qui n’est bien évidemment pas si parfait que ça dans la réalité des faits … Problèmes de livraison, évolution des prix sans préavis, erreurs de préparation de commande… Bref, tout un florilège de problèmes que vous devrez gérer si vous choisissez cette voie. 

Bon à savoir

Il existe en réalité une troisième stratégie pour vendre ce que vous achetez en Chine : vendre sur une marketplace comme Amazon. D’ailleurs, le géant de la vente en ligne propose un service unique de mise à disposition d’entrepôt (Cf. Comment lancer un business sur Amazon FBA ?).

Où et comment trouver des produits en Chine ? 

Reste à aborder un point des plus importants : où acheter ses produits en Chine ? Sous-entendu : concrètement, où chercher des fournisseurs chinois ? Trois solutions s’offrent à vous : internet, les salons B2B chinois, ou bien : faire appel à un professionnel qui se chargera de cette tâche pour vous. 

Via les marketplaces 

Les marketplaces sont évidemment très pratiques, puisqu’elles regroupent de nombreuses références au même endroit. 

Attention toutefois, car il n’est pas toujours évident de s’y retrouver entre grossistes, distributeurs et usines. De la même manière, la prise de contact sur ce genre de plateforme n’est pas toujours idéale, car les fournisseurs reçoivent des centaines de sollicitudes par jour, et vous risquez de passer entre les mailles du filet. 

Malgré tout, commencer votre prospection sur une marketplace peut vous permettre de prendre vos marques et d’affiner votre stratégie. Voici donc quelques grands noms que vous pouvez visiter : 

  • Alibaba, que vous connaissez sans doute, puisqu’il s’agit tout simplement de LA référence en la matière. Toutefois, soyez vigilants car de nombreux fournisseurs sont en réalité des intermédiaires. (Nos conseils ici : comment faire ses achats en ligne sur Alibaba ?) ; 
  • AliExpress, également très populaire, il s’agit de la petite soeur d’Alibaba, davantage tournée vers le B2C, ce qui peut éventuellement matcher si vous comptez vous lancer dans le dropshipping ; 
  • GlobalSources, où vous pourrez comparer ce que vous aurez trouvé sur Alibaba. En effet il s’agit là de son principal concurrent ; 
  • BestOfferBuy, pour ceux qui choisissent de se lancer dans le gadget, l’électronique et les produits technologiques ;
  • DinoDirect est une bonne alternative si aucune des marketplaces suscitées ne vous a conquis. Vous y trouverez en effet une grande variété de références et pourrez peut-être y dénicher la perle rare.
Acheter en Chine

Se rendre sur place 

Comme nous le disions, réaliser une première prospection sur internet est utile, mais dans la majorité des cas, les recherches n’aboutissent à rien de très concluant. En effet, et tout le monde vous le dira, le meilleur moyen de trouver des produits et des fournisseurs chinois, c’est de se rendre en Chine

Vous pouvez par exemple aller du côté du marché de Yiwu, à 300 km au sud de Shanghai. Avec plus de 75 000 stands, 100 000 fournisseurs et quelque 400 000 références produits, vous trouverez sans aucun doute votre bonheur … à condition de bien préparer votre voyage si vous ne voulez pas vous perdre dans les méandres de ses 4 millions de m² !

La Foire de Canton est également sur la liste des place to be si vous souhaitez acheter en Chine. Mais si vous avez déjà une idée plus ou moins précise de ce que vous cherchez, alors autant optimiser votre voyage et opter pour l’un des salons spécialisés organisés par HKTDC ou GlobalSources

Faire appel à un agent de sourcing 

Vous l’aurez compris, acheter en Chine n’a rien d’anodin. Malgré les conseils que l’on peut récolter ici et là, il ne faut pas se leurrer : vous ne serez jamais réellement prêt ! Il faut vous lancer, et surtout, accepter que vous allez sans doute en pâtir. Tout du moins, au début. 

Bref, c’est en forgeant que l’on devient forgeron … Mais forger n’est pas forcément votre vocation ! Si tel est le cas, alors vous pouvez vous adresser à un professionnel, un agent de sourcing comme Mkgmix. 

Cet expert prendra en charge toutes les étapes inhérentes à l’importation : depuis la recherche du fournisseur, jusqu’à l’organisation de l’expédition de la marchandise, en passant par le contrôle qualité de l’usine chinoise et des produits. 

Une belle aubaine si cet article vous a quelque peu découragé !

French FR Chinese (Simplified) ZH-CN English EN Portuguese PT Spanish ES