Coût exportation Chine

Coût d’exportation de la Chine : analyse et réduction des prix

Toute stratégie d’import/export se base sur l’étude approfondie de  l’acheminement des marchandises. Étape aussi cruciale que délicate, elle peut en effet, à elle seule, condamner ou garantir le succès de votre projet

Ainsi, il est fortement recommandé de faire appel à un professionnel de la logistique internationale. 

Si ce n’est pas votre intention, c’est tout à votre honneur, et nous sommes ravis de vous fournir quelques pistes de réflexion qui vous aideront, nous l’espérons, à envisager votre projet  sous les meilleurs augures. Puissent nos conseils vous aider à réduire les coûts d’exportation depuis la Chine. 

Quels sont les moyens d’exportation depuis la Chine ?

Pour réduire le coût de l’exportation depuis la Chine, vous devez connaître quelles sont les différentes options qui s’offrent à vous. Comme vous l’aurez sans doute anticipé, trois voies de transport sont envisageables entre la Chine et la France : maritime, aérienne et terrestre. 

La question qui se pose est alors de savoir quel moyen de transport est le plus adapté à votre projet d’import/export. Tour d’horizon. 

La voie maritime, le moins cher

Les cargos en provenance de Shanghai, Guangzhou ou Ningbo transportent tous types de marchandises : 

  • Denrées périssables ou sensibles dans des conteneurs frigorifiques (reefer container) ; 
  • Cargaisons sur roues (automobiles, camions, etc.), grâce au système de remorquage Ro-Ro ; 
  • Hors-gabarits ou hors-normes dans des conteneurs à toit ouvert (open top container) ou à fond plat (flat rack container) ; 
  • Et puis les marchandises en vrac (issues de l’industrie ou de l’agriculture) via les vraquiers. 
Coût exportation Chine

Depuis la mise en place d’un système de conteneurisation dans les années 50, le fret maritime s’est imposé comme un maillon de la chaîne logistique internationale d’autant plus incontournable. En effet, l’utilisation de conteneurs offre la possibilité d’optimiser chaque expédition via les options de transport LCL/FCL

  • Le transport LCL (less than container load) : plusieurs entreprises se partagent le coût du transport ; 
  • Et le transport FCL (full container load) : le conteneur est dédié au transport de marchandises d’une seule entreprise. 

Le groupage maritime (LCL) est une option peu onéreuse, mais cela entraîne inévitablement des points de rupture supplémentaires, et donc, un délai de livraison plus long, ainsi qu’un risque d’endommagement de la marchandise plus élevé. 

Le prix d’un conteneur complet est, certes, substantiel (plus de 7000 €), mais en plus d’être plus rapide, le transport FCL est aussi plus sûr, puisque le conteneur est scellé depuis le port départ jusqu’à son port d’arrivée. 

Bon à savoir 

Il existe trois tailles standards différentes de conteneurs :
– Le conteneur 20 pieds d’une capacité de 33 m³
– Le conteneur 40 pieds d’une capacité de 67 m³
– Le conteneur 40 pieds HQ d’une capacité de 76 m³

La voie aérienne, le plus rapide 

Le transport maritime offre une grande flexibilité, mais les délais de livraison, entre 20 et 30 jours, sont parfois contraignants, voire synonymes de coûts supplémentaires. 

Dans ce cas, le fret aérien s’avère particulièrement séduisant puisque les marchandises seront livrées en à peine une semaine… Et contrairement à ce que l’on pourrait penser, si vous optez pour le fret aérien classique, ce n’est pas forcément l’option la plus onéreuse

En effet, dans ce cas vos marchandises seront affrétées sur des vols commerciaux de compagnies aériennes telles qu’Air France, Air China ou Qatar Airways. S’agissant de combler les espaces disponibles en cale, il est possible de bénéficier d’un tarif avantageux. 

Toutefois, il faudra organiser le transport de la marchandise jusqu’à l’aéroport de départ, puis de l’aéroport d’arrivée jusqu’à vos locaux. Une tâche à laquelle il est possible d’échapper si vous optez pour un service de fret aérien express proposé par des entreprises spécialisées, à l’instar de DHL, FedEx, TNT, etc. 

Dans ce cas-là, vous pourrez profiter d’un service porte-à-porte all included, mais bien évidemment, ce n’est pas forcément la stratégie à adopter dans une démarche de réduction des coûts d’expédition ! 

Bon à savoir 

La voie aérienne est aussi le moyen de transport le plus fiable, très peu sujet aux retards et aléas.

La voie ferroviaire, le plus écologique 

Le transport maritime permet de réduire les coûts, tandis que le transport aérien permet de réduire les délais. Et le transport ferroviaire Chine/Europe, qu’à t-il à vous proposer ? 

Un compromis entre les deux : le transport en train serait en effet deux fois plus rapide qu’en bateau et deux fois moins cher qu’en avion. Et puis, cette méthode de transport s’inscrit de manière pertinente dans une démarche de sourcing éco-responsable

Développé il y a une dizaine d’années dans le cadre du projet OBOR (One Belt, One road) ou “Nouvelle route de la soie”, visant à intensifier les échanges commerciaux entre la Chine et le reste du monde, le China-Europe Railways Express, relie 22 provinces chinoises à 15 pays européens sur plus de 12 000 km… en seulement 12 jours ! 

Un déploiement géographique colossal auquel s’ajoute la praticité du système de conteneurisation (FCL/LCL) faisant du train un moyen de transport de plus en plus plébiscité (+35% en 2018). 

Malgré tout, le coût du transport ferroviaire reste environ deux fois plus élevé que le transport maritime. En effet, un train ne transporte que 50 conteneurs, à raison de 5 convois/jour, ce qui est loin de faire le poids contre l’offre maritime. 

Comment calculer le coût d’exportation depuis la Chine ?

Le coût d’une exportation depuis la Chine est, bien évidemment, intrinsèquement lié au volume et au poids de la cargaison. Cependant le calcul de ce coût est soumis aux règles spécifiques du moyen de transport concerné : 

  • En fret maritime, l’unité payante (UP) est calculée selon la règle d’équivalence 1 tonne = 1 m³, toujours en faveur du navire. Concrètement, une cargaison de 5 tonnes occupant un volume de 10 m³ sera facturée 10 UP ; 
  • En fret aérien, la règle de calcul du rapport poids/volume dépend du service choisi : 1 tonne = 6 m³ dans le cas des vols réguliers (fret aérien classique) et 1 tonne = 5 m³ pour un vol affrété (fret aérien express). Dans les deux cas, le tarif est appliqué par tranche de poids, le plus souvent dégressif  ;
  • Enfin, en fret ferroviaire, la base du calcul du coût du transport est similaire à celle du fret maritime (UP), mais les tarifs appliqués sont plus élevés. 

Au-delà du facteur poids/volume et des grilles tarifaires de chaque transporteur, il faut également prendre en compte les charges fixes, les taxes et les surcoûts inhérents aux opérations de manutention, au cours du carburant et du dollar ainsi qu’aux assurances et frais de dédouanement. 

En somme, calculer le coût d’une exportation depuis la Chine n’est pas chose aisée ! Le plus simple est de faire des demandes de devis auprès des transporteurs pour les comparer, ou mieux, de demander l’aide d’un agent d’approvisionnement, dont le métier est entre-autre de trouver la meilleure option de transport. 

Coût exportation Chine

Comment réduire le coût d’exportation depuis la Chine ?

Comme mentionné en début d’article, connaître et comprendre vos options en termes de transport est la base de toute expédition optimale et optimisée. À partir de là, reste à savoir comment réduire le coût d’exportation depuis la Chine

Soyez conscient que la logistique internationale est un domaine complexe dont les rouages ne cessent d’évoluer. Ce faisant, l’expert en la matière est un collaborateur dont il est difficile de se passer. 

Voici toutefois quelques pistes à explorer si vous souhaitez tirer votre épingle du jeu en solitaire. 

Choix du type de transport et du transitaire

Pour réduire le coût d’une exportation depuis la Chine, la première étape est de choisir votre type de transport. Nous l’avons vu, le système de tarification dépend principalement du volume de la marchandise concernée.  

Ainsi, nous vous conseillons : 

  • Pour un volume inférieur à 2m³,  optez pour le fret aérien plutôt que pour un transport LCL par voie maritime ou ferroviaire ; 
  • Et s’il n’excède pas les 0,5 m³, alors vous pouvez même vous offrir le fret aérien express ! ; 
  • Si le volume de votre cargaison est compris entre 2 et 14 m³, alors le groupage maritime est sans doute votre meilleure option. Au-delà de 14 m³, vous opterez pour un conteneur complet (FCL) ; 
  • Vous pouvez également regarder du côté du fret ferroviaire, notamment si vous êtes à la recherche d’un délai court et/ou d’une solution écologique. 

Bien entendu, tout cela est relatif, et dépend de tout un tas de facteurs qui échappent aux non-initiés ! D’autant qu’il est possible de combiner les différents moyens d’acheminement entre eux (transport multi-modal), pour optimiser davantage encore le coût de l’exportation depuis la Chine. 

Et c’est là que faire appel à un transitaire apparaît comme une double nécessité ! D’une part, pour envisager toutes les options de transport possibles et combinables. Mais aussi, pour contacter et négocier un tarif à votre avantage.

Optimisation de l’emballage

Le coût de votre exportation depuis la Chine est lié au rapport poids/volume de la cargaison. En cela, il est important de souligner l’importance du conditionnement, et notamment du choix de l’emballage

Il s’agit en effet de trouver le bon compromis entre : 

  • Optimisation du volume occupé ; 
  • Poids ; 
  • Et protection. 

La conception d’un emballage ad hoc n’est pas toujours au programme lorsque l’on exporte depuis la Chine, car cela suggère un investissement supplémentaire, et puis, le fournisseur chinois propose généralement sa propre solution de conditionnement. 

Malgré tout, et c’est encore plus vrai dans le cadre d’une collaboration long terme, ou d’un volume important, cette étape peut vous permettre de réduire les coûts d’exportation depuis la Chine de manière substantielle, sans que cela n’affecte outre-mesure votre budget. 

Esquiver les aléas 

Une autre stratégie de réduction des coûts consiste à prévenir au maximum la survenue d’aléas. Encore une fois, cela suggère parfois un investissement supplémentaire, mais croyez-nous, en matière de logistique, mieux vaut toujours prévenir que guérir ! 

En cela, nous le répétons, l’aide d’un expert peut vous être précieuse. 

Comme nous l’avons déjà mentionné, il vous aidera non seulement à choisir la meilleure option de transport, mais en plus, il vous évitera bien des déboires. À titre d’exemple, il s’occupera de fournir la documentation nécessaire au dédouanement de vos marchandises, écartant tout risque de non-conformité, et donc de pénalité. Il veillera également à ce que vous n’ayez pas à payer de surestaries imposées lorsque le temps de déchargement dépasse le temps accordé. Sans mentionner le fait qu’il pourra aussi vous conseiller en matière d’assurance

En somme, vous l’aurez compris, le message de cet article est simple : pour réduire les coûts d’une exportation depuis la Chine, le meilleur moyen est de vous adresser à un expert. C’est un investissement que vous ne regretterez pas !

French FR Chinese (Simplified) ZH-CN English EN Portuguese PT Spanish ES